Une Newsletter à mettre en place ? Retrouvez nos 5 Top Tips pour l’optimiser !

Comment se définit une Newsletter ? C’est un message recensant toutes les actualités d’une période donnée pour un groupe donné : il s’agit par conséquent d’un moyen de communication et d’une source d’informations périodique semblable à un journal qu’on reçoit régulièrement et qui vous donne toutes les actualités. La newsletter se base sur son caractère périodique (à la différence du mailing) : toutes les semaines ou tous les mois par exemple.  Ainsi, un mailing informe d’un élément précis (réduction, promotion, présentation d’un article) alors que le champ d’investigation de la newsletter est beaucoup plus vaste :  elle est faite pour recenser un certain nombre d’actualité et tout type d’information peut intéresser une newsletter.

Un projet de NL ? Voici nos 5 conseils pour la réussir :

1) Pourquoi envoyer une Newsletter de manière régulière?

Une newsletter s’adresse à un public qui a choisi de vous suivre puisqu’il s’est inscrit sur votre liste de diffusion. Elle vous permet de fidéliser vos clients / prospects et agit comme une petite piqure de rappel “ 👋tu te souviens de moi ? Regarde ce que j’ai à te proposer ». Une newsletter est moins volatile que les publications sur les réseaux sociaux : tant qu’elle n’est pas effacée, elle a une chance d’être lue ! Elle permet également de booster les visites sur son site/blog et d’amener les internautes à visiter votre site. Une newsletter est plus efficace que les réseaux sociaux : son taux d’ouverture est plus élevé que le reach d’une publication Facebook par exemple.  Elle n’est pas contre-productive : si votre interlocuteur n’a pas envie de la lire, il peut l’effacer ou se désabonner.

2) Quel est le meilleur moment pour envoyer votre NL ?

En ce qui concerne le jour et l’heure de l’envoi : sans surprise, les jours de semaine (lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi) montrent plus d’engagement que ceux du week-end : ils représentent 85% des ouvertures et 95% des clics de la semaine entière. En terme de volume de clics, le mardi et le mercredi sont ceux ou l’engagement est le plus fort. Ces deux jours ont aussi des taux d’ouverture parmi les plus élevés.  Quelles sont les heures d’envoi à privilégier ? On observe que trois « meilleurs moments » se dégagent dans la journée pour envoyer votre newsletter ou votre emailing :

  • 10h : l’heure à laquelle la plupart des employés de bureau commencent à traiter leurs emails
  • 15h et 16h : l’heure à laquelle vos destinataires consultent à nouveau leurs emails dans l’après-midi
  • 18-19h : on remarque que le taux de clic reste élevé pour les envois aux alentours de la fin d’après-midi, moment où les employés quittent les bureaux.

3) Eviter le « Wording SPAM»

Selon l’expéditeur, le destinataire, et les échanges précédents, les algorithmes des intelligences artificielles estiment si l’email envoyé est un spam.

En quelques années, la détection des spams par les intelligences artificielles a beaucoup évolué. Elle ne se base pas que sur la présence d’un mot, mais aussi sur :

  • Le contexte de l’email
  • Le nombre d’occurrences du mot
  • Son placement dans l’email
  • Son orthographe

Prenez bien en compte ces paramètres ! Quelques exemples de Wording SPAM :

  • Promotion spéciale
  • 100% gratuit
  • Essai gratuit
  • Inscrivez-vous
  • Cliquez ici

4) Bien choisir son objet !

Un bon objet de newsletter doit être court : un objet trop long ne sera pas lu en entier car les différents webmails ne peuvent afficher qu’un certain nombre de caractères. Nous vous recommandons donc de viser un maximum de 50 caractères pour vos objets d’emailing : de cette manière, vous serez forcé d’aller à l’essentiel, ce qui rendra vos objets plus efficaces.

Les informations les plus importantes doivent se trouver en début d’objet afin de maximiser leurs chances d’être lues. Utilisés avec parcimonie, les emojis rendent vos objets d’emailing plus visibles, plus attractifs et surtout plus expressifs 🙂

5) Respecter le ratio Texte / image !

Il s’agit tout simplement d’un équilibre nécessaire entre la proportion d’images et de textes qui composent un email. On estime qu’un ratio « idéal » dans un email est de 60% de texte et 40% d’images. Pourquoi un tel ratio ? Parce que les filtres anti-spam n’aiment généralement pas le surplus d’images dans un email et détestent surtout les emails… sans texte ! Il est donc très (très) fortement déconseillé de créer des emails « tout-image ».

 

Partager sur :

Suggestions de posts