L’Asie – Une source de trafic inexploitée

 

L’Asie compte 45,7% d’utilisateurs d’Internet. Il y a un taux de pénétration élevé de smartphones dans la région (il s’élève à 87%  à Singapour) et 43% du trafic asiatique provient des dispositifs mobiles. Cependant, malgré ce haut niveau de connectivité, seulement le quart des adultes asiatiques ont déjà passé commande en ligne.

En dehors des grandes villes asiatiques, les consommateurs ont principalement accès à Internet via leur téléphone mobile. Cela est dû à leur connexion en haut débit limitée. Le levier Social Media est un influenceur clé qui représente 30% des ventes en ligne dans cette région. Cependant, le nombre de ventes reste bas à Singapour, la pénétration du commerce mobile est seulement de 23%. Malgré l’ancrage dans les mœurs de l’internet et du mobile, le secteur de l’e-commerce asiatique n’en est toujours qu’à ses premiers pas.

Pourquoi le commerce mobile est-il si faible dans un environnement où le mobile est roi ?

Les questions logistiques posent de nombreux problèmes. Contrairement à la Chine, beaucoup d’autres marchés asiatiques n’ont pas les infrastructures suffisantes et adaptées en place. La plupart des marchés asiatiques ne sont toujours que dans les premières phases de l’e-commerce et force est de constater qu’il y a un véritable manque de confiance de la part des consommateurs. Mais vu l’accueil chaleureux de l’audience vis-à-vis des contenus digitaux, les marques créant de réels points de contact avec du contenu de qualité généré via les éditeurs (comme les blogueurs) vont instaurer la confiance qui conduira à l’adoption de ce mode de consommation.

Des nombreuses opportunités pour les marques européennes

Le marché asiatique offre de nombreuses opportunités pour les marques européennes qui ont des services existants dans la région. Les marques qui ont des sites web en anglais peuvent facilement proposer leurs offres sur le marché asiatique en augmentant le reach de leurs programmes de marketing à la performance. Comme il devient de plus en plus difficile d’identifier de nouvelles sources de trafic, les consommateurs asiatiques permettront d’offrir un véritable coup d’accélération du volume de trafic et de ventes pour les marques européennes.

Les shoppeurs asiatiques sont moins sensibles aux prix que les consommateurs européens. En effet, lorsqu’ils achètent en ligne, ils se focalisent plus sur le choix et l’utilité du produit ou service. Le marché du shopping online est fragmenté, les consommateurs ne sont pas fidèles à une plateforme d’e-commerce spécifique : cela représente donc une opportunité pour les marques de faire leur entrée sur le marché asiatique et d’établir leur présence dans ce secteur émergent.

Comparé à d’autres marchés e-commerce plus établis, les consommateurs asiatiques sont fortement influencés par le contenu digital, faisant d’eux une audience idéale pour le levier performance avec des messages et des offres ciblées.

Adopter la bonne stratégie

Bien que les bénéfices à réaliser soient énormes, dupliquer simplement le modèle Européen ne suffira pas.

Les « Best practices » qui ont été établies en Europe doivent être un point de repère mais elles ne peuvent remplacer une expertise locale. Cette expertise est nécessaire au développement d’une bonne stratégie afin de gagner des parts de marché. Prenons par exemple le mode de règlement : contrairement au modèle Européen auquel nous sommes familiers, un tiers des consommateurs asiatique préfèrent payer cash à la réception de la livraison.

Développer une méthode efficace afin de faciliter cette option de paiement pourrait bien être le ticket gagnant pour conquérir ce marché.

Besoin de conseils et d’en connaitre plus sur le secteur de l’e-commerce asiatique ? Notre équipe basée à Singapour peut vous orienter, de vos premiers pas à l’optimisation de vos activités de marketing digitale sur le marché asiatique.

[email protected]

Partager sur :

Suggestions de posts