Firefox 22 & les cookies

publié par Tradedoubler France11 juin 2013

Depuis que Mozilla a annoncé le blocage des cookies tiers dans la version 22 de leur navigateur web Firefox, les acteurs de la publicité en ligne recherchent des solutions pour limiter l’impact de cette nouvelle fonction. 

Cette décision est compréhensible, étant donné les parts de marchés occupées par Firefox. En Avril 2013, le navigateur représentait 28% du trafic internet en Europe, de 14% au Danemark à 47% en Allemagne (selon StatCounter). Cependant, Firefox continue à perdre des parts de marchés au profit de Google Chrome. 

Plus important encore, Mozilla a automatisé la mise à jour du navigateur lorsqu’il est ouvert/utilisé, ce qui leur permet d’avoir un excellent taux de mises à jour. On observe ainsi une certaine régularité : 17% des utilisateurs mettent le logiciel à jour au cours du mois de sa sortie, et ils sont 66% a le faire dès le second mois. Si la mise à jour est effectuée, comme prévue, le 25 Juin 2013, l’impact ne sera vraiment visible qu’à la fin Août. Après avoir échangé avec Mozilla à ce propos, cette date semble toutefois peu probable car « ce changement demande plus de travail que prévu ».

Qu’est-ce qui va changer ?

Afin de trouver une solution à cette mise à jour, nous devons d’abord comprendre ce qui va changer dans la version 22 du navigateur.

Mozilla propose de bloquer complètement les cookies tiers pour “une volonté intrinsèque de l’utilisateur quant à la protection de sa vie privée » selon le développeur Jonathan Mayer.

Ce blocage a toutefois une exception : si l’internaute dispose déjà d’un cookie de domaine d’un site sur son appareil, alors les cookies tiers de ce site seront acceptés.Ce serait le cas si l’internaute avait déjà visité un site du réseau Tradedoubler ou interagit avec un lien de tracking Tradedoubler.

Tracking post-click

Ceci souligne un détail important pour les éditeurs et les annonceurs : le tracking post-click via Tradedoubler ne sera pas affecté par la mise à jour. Une fois qu’un utilisateur clique sur un lien affilié, ils sont redirigés sur le site de l’annonceur via les serveurs Tradedoubler, où un cookie de domaine est déposé. 

L’utilisation de ce type de redirection et de cookie de domaine signifie que le tracking des clicks est toujours sécurisé et extrêmement précis en dépit de la mise à jour de Firefox.Les éditeurs sont assurés de toucher leur commission sur toutes les transactions sans que cela n’impact sur l’expérience utilisateur, et les annonceurs n’ont pas à s’inquiéter de transactions manquantes.

Tracking post-impression & Retargeting

Le tracking post impression et le retargeting reposent, quant à eux, sur les cookies tiers.Il est important de souligner que Firefox 22 ne bloquera pas la totalité de ces cookies. Si l’internaute dispose déjà d’un cookie de domaine de Tradedoubler sur son appareil, le cookie tiers sera accepté.

C’est ainsi que la présence européenne de Tradedoubler profite aux éditeurs et annonceurs. L’internaute doit simplement cliquer sur un seul lien Tradedoubler (pour n’importe quel éditeur ou annonceur, et ce dans n’importe quel pays) pour que Firefox accepte la totalité des cookies tiers d’impression ou de retargeting Tradedoubler.Avec son réseau de plus de 140 000 éditeurs à travers 18 pays, il y a de fortes chances que l’internaute utilise un lien Tradedoubler lors de sa navigation.

Il faut aussi souligner le fait que les cookies des internautes ne seront pas supprimés lors de la mise à jour du navigateur. Ainsi, s’ils disposent déjà d’un cookie de domaine Tradedoubler, ce dernier restera en place. 

Quelle est la solution?

La protection de la vie privée est un sujet-clé qui a fait l’actualité suite aux récentes directives européennes concernant les cookies.Tradedoubler respecte cette position et travaille en étroite collaboration avec les annonceurs et les éditeurs pour rendre l’utilisation des cookies sur notre réseau de site toujours plus transparente. Nous pensons que fournir des précisions sur les cookies et la façon dont ils sont utilisés aux internautes leur permettra de prendre une décision éclairée concernant le paramétrage de la protection de leur vie privée. Nous voulons, dans le même temps, protéger les intérêts des éditeurs.

Alors que l’étendue unique de Tradedoubler sur le web permet d’amortir considérablement l’impact de la mise à jour, nous cherchons tout de même d’autres solutions pour la contrer. Certaines solutions reposent sur le fait de forcer le clic à l’impression pour déposer un cookie de domaine. Cela permet de contourner le problème, mais Tradedoubler estime que cette approche est anti-éthique, et risque de nous replonger dans les jours sombres de la publicité sur Internet. De plus, ce n’est pas une solution applicable à l’ensemble du marché, ce qui implique que les annonceurs et éditeurs seront forcés d’implémenter une palette de solutions pour travailler sur différents réseaux.

A la place, nous recherchons des solutions telles la reconnaissance d’appareils (ordinateur, mobile ou tablette), à travers l’identification d’informations impersonnelles, disponibles sur les appareils des internautes. En utilisant des algorithmes de correspondance avancés, un simple appareil peut être identifié lors de l’impression, du clic ou de la conversion sans l’utilisation de cookies. Répandue et fiable, cette technologie pourrait s’imposer comme une option simple et transparente que le marché devrait adopter.

Ce débat va s’intensifier à mesure que la date de la mise à jour approche, mais les éditeurs et annonceurs peuvent se fier à la technologie de pointe de Tradedoubler et son étendue européenne incomparable pour atténuer les risques.

Tags :

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Retour haut de page